Zéroémissions pour les JMJ

Publié le 16 Mars 2011 par p@roisse s@int M@ry in JMJ

Les participants des JMJ de Cologne se souviennent du témoignage actif des chrétiens allemands à ce sujet. Après Sydney, Madrid prend la suite pour réduire l'impact environnemental de l'événement.

 

 Les Journées mondiales de la jeunesse de Madrid  seront un événement respectueux de l'environnement et sans émission de gaz, annoncent les organisateurs qui souhaitent des « JMJ non polluantes ».

« 100% naturel » est le nom du programme qui servira de cadre à toutes les activités écologiques qui se dérouleront durant la Journée. « Remettre une Terre en bon état aux nouvelles générations est une préoccupation de chaque chrétien, et donc de la Journée mondiale ».

 

Ainsi, « Zeroemissions » calculera et compensera les émissions directes de gaz à effet de serre par des crédits volontaires de carbone.

« Nous sommes heureux de collaborer à ce projet », a déclaré le directeur de « Zeroemissions », précisant que « cette pratique de compensation volontaire est de plus en plus utilisée », et qu'elle est en vogue surtout lors d'« évènements réunissant une grande quantité de personnes, comme ce fut la cas aux Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver, en 2010, et durant les concerts du groupe U2 ».

Les crédits de carbone, prévus dans le cadre des accords du protocole de Kyoto, permettent de financer des projets qui, sans l'aide économique que représente l'achat de ces crédits, ne pourraient se réaliser.

Dans le cas de la JMJ de Madrid, ces crédits financeront cinq projets, un pour chaque continent : un champ d'énergie éolienne en Nouvelle Calédonie, une petite usine hydraulique au Honduras, un projet de reforestation en Ouganda et deux projets de récupération de méthane en décharges de Chine et Turquie.

 

D'autres exemples d'initiatives à vocation écologique sont signalées comme : le lancement d'une application en ligne de « car pooling », qui mettra en contact les jeunes devant aller assister à la JMJ en voiture ou autres moyens de transport avec d'autres sans moyens de transports, de manière à réduire le nombre des véhicules en déplacement vers Madrid ; la création d'une route « écologique » de Madrid à l'aérodrome de Cuatro Vientos, où auront lieu les principaux évènements de la JMJ, pour que les pèlerins se déplacent de manière écologique (à pied ou en vélo) ; l'installation de vélos générateurs d'énergie à Cuatro Vientos de manière à ce que les participants à la JMJ puissent recharger les batteries de leurs portables, de leurs ordinateurs, des mp4, etc.

velo.gif

Enfin, à noter également, en collaboration avec la ville de Madrid, l'organisation de points verts pour le ramassage des ordures.

 

Si la vie n'est pas rose... elle verdit !

 

 

Commenter cet article