"Enjeux et défis écologiques pour l'avenir."

Publié le 7 Mai 2012 par p@roisse s@int M@ry in Respect de la Création

enjeux-et-defis.jpgC'est le titre du document de la conférence des évêques de France qui vient de sortir aux éditions Bayard/Cerf/Fleurus-name.

Les évêques font ici le point sur la position de l'Eglise et sur ce qu'ils souhaitent pour l'Eglise de France en particulier sur ce sujet .

 

 

"[L’Eglise] a aussi quelque chose de fort à dire sur l’homme et sa manière d’être au monde, sur l’usage des ressources dont il peut disposer, sur la solidarité à laquelle il est appelé avec ses frères humains."

"Elle peut [...] rappeler la priorité de la dignité de l’homme, sa stature de créature ecolo.jpgresponsable de son intégrité et de sa croissance, en solidarité et non pas en supériorité avec la nature qui l’environne et avec les autres hommes"

"Une résolution a été prise au terme de l’Assemblée des évêques en novembre : que la question écologique deviennent une préoccupation permanente de l’Eglise de France."

 

La première partie (Une lecture chrétienne de la Crise écologique) rappelle la nécessité morale d’une solidarité nouvelle, l’urgence d’une réflexion sur notre projet de vie et de société, la crise écologique nous donnant l’occasion de revisiter nos fondements, de dire notre Espérance.

    CO.JPGParmi les propositions de la deuxième partie (Agir en chrétiens pour la Création), on note le développement d’une catéchèse de la Création, le développement des formations à tous les niveaux de l’Eglise, l’information, la célébration en Eglise de la Création...

Le document souligne la nécessaire exemplarité de l’Eglise dans ses actions et ses modes de consommation en donnant des exemples concrèts.

"L’Eglise doit avoir conscience qu’elle est attendue pour délivrer une parole porteuse de sens et pour poser des actes en correspondance avec cette parole. Car ce qui est en jeu, ce n’est pas simplement la préservation de l’environnement, c’est aussi le sens de l’homme et de la vie, c’est la question de la justice et du bonheur."

"Pour changer notre monde, changeons nos coeurs ! Il y a une conversion à faire, un sursaut moral majeur, un changement radical de nos façons de penser, de communiquer et de nous déplacer, de travailler et de consommer. Il est temps d’associer à nouveau, goût de vivre et sobriété, usage et respect, bonheur et simplicité !"

Commenter cet article